Comment on valorise les commentaires de nos lecteurs avec un Face Cam

D-marrer

“Bonjour à tous et bienvenue dans ton com !”. Voilà un peu moins de deux ans que le rituel se répète au coeur de la rédaction clermontoise de La Montagne. Face à nos écrans, et après avoir installé micros et caméras, nous nous lançons chaque semaine dans un dialogue en mode “Catherine et Liliane” à propos des sujets du journal qui ont suscité les critiques des internautes.

Pas de larme, ni de drame, mais des réactions bien senties sur des sujets qui font débat. Tel est le credo de la rubrique. Nous avons par exemple choisi de bannir les faits divers victimes du trollisme des réseaux sociaux. Résultat, une séquence de quelques minutes où deux journalistes se répondent comme au “ping-pong” devant leur webcam au rythme des commentaires qui ont retenu leur attention avec leur esprit taquin.

L’idée est partie d’une formation sur les nouveaux formats vidéo. Le genre de moment où on se remue les méninges pour tenter des trucs auxquels on n'aurait pas forcément pensé. «Et si on parlait des commentaires des Internautes ?». Je me lance dans le pitch et propose le concept à Valérie, mon binôme. «On arrête pas d’en parler entre nous toute la journée lorsqu’on modère notre page Facebook. Pourquoi on en profiterait pas pour partager ces moments avec nos Internautes». Bingo ! Quelques heures plus tard, la maquette est en boîte. Il ne reste plus qu’à passer à l’action.

Passées les craintes du nom un peu “osé” du rendez-vous et de l’aspect un peu périlleux de l’exercice, la chronique prend son rythme de croisière et bouscule un peu le quotidien de la rédaction. Aucune remarque de nos collègues dans l’open space légèrement troublé l’espace d’une petite heure. Le rendez-vous trouve peu à peu sa place et suscite la participation et l’approbation.

Aujourd’hui, les journalistes se succèdent pour participer à la chronique sous le regard amusé de leurs collègues. L’idée a fait son chemin et s’est imposé aujourd’hui comme un rendez-vous partagé par la rédaction... et notre communauté de lecteurs. A l'occasion de nos 100.000 abonnés Facebook, nous avons ainsi invité certains d'entre eux à jouer le rôle des animateurs.

«Vous êtes au top moi je me marre a chaque fois», «Très bien cette rubrique et les intervenants sont sympathiques ! Mais peut-être que ça manque de guerre, de crise sociale et de terrorisme à certains ? À ceux là, qui jugent donc qu'il n'y a pas de valeur ajoutée à diffuser une rubrique qui dédramatise l'info, je dis : retournez donc vous shooter à BFMTV !»

Au fil du temps et à la lecture des avis qui nous sont laissés, on peut dire que Dans ton com se positionne aujourd'hui comme une étape dans l’objectif qu’on s’est fixé : rapprocher les journalistes de leurs lecteurs en montrant les gens qui écrivent, en prenant en compte leur parole et en leur parlant. A un moment où la profession subit les critiques, on considère ce travail comme positif et nécessaire.

Romain Coulangeon